Une inspiration en mouvement

Une réflexion permanente

Tout comme un musicien étudie une partition pour interpréter à sa « manière » une œuvre, l’architecte conçoit avec sa sensibilité, sa culture, son expérience. Fondée en 1987, Hubert Godet Architecte, compte une vingtaine de salariés. Immeubles de bureaux, logements, équipements publics… L’agence conçoit et réalise des projets d’importance sur tout le territoire français.

35 ans de pratique nourrissent le travail intérieur et aiguisent la capacité d’analyse. Des flux continuels de la vie quotidienne - un reflet, une information, une lecture, une rencontre- contribuent au renouvellement constant de l’inspiration… Ainsi, les réalisations de l’agence Hubert Godet sont alimentées par une réflexion continue. A quoi viennent s’ajouter les données inhérentes à chaque projet : le site, le programme, le budget.

Les trois temps du projet

Si chaque projet est singulier, la méthodologie est la même pour tous.

La conception commence toujours par un travail de compréhension : le projet est décortiqué, analysé, synthétisé pour parvenir à une logique structurelle et rationnelle simple qui considère chaque élément – structure, fonctionnement, lumière, confort, identité- avec une égale importance.

Après analyse et synthèse, le projet passe par la phase graphique. Des ébauches, des (superpositions de) traits (sur des calques) donnent des orientations formelles. De ces dessins, qui chez l’homme de l’art revêtent déjà une volumétrie, émerge une forme… jusqu’à maturation complète. Bien loin de la page blanche, cette méthode de recherche par le dessin, acquise à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts puis chez Andrault et Parat, mais rare aujourd’hui, est l’une des marques de fabrique de l’agence Hubert Godet.

Enfin, une fois validées la rationalité et la fonctionnalité du squelette, vient le temps du travail sur les façades qui confère son identité au bâtiment.

L’acte de bâtir

Fort de cette pratique, un projet de l’agence Hubert Godet Architectes passe par l’écoute du maître d’ouvrage pour répondre au programme et respecter le cadre : les besoins fonctionnels, les délais, les coûts, les exigences environnementales... Faisant siens les objectifs du maître d’ouvrage, prouvant sa capacité à mettre en volume un système rationnel et cohérent, HGA avance ensuite son ambition architecturale.

Un projet de l'agence Hubert Godet

C’est aussi une capacité à porter le projet devant tous les partenaires– élus, aménageurs, promoteurs, ingénieurs, entrepreneurs, artisans jusqu’à son terme.

C’est également un suivi attentif : chaque projet est porté de A à Z par un chef de projet, sous l’œil vigilant d’Hubert Godet. Ainsi, le maître d’ouvrage reste en contact avec le même interlocuteur de la conception au suivi d’exécution. Ambassadeur du projet, climat de confiance, porteur du projet, accompagne le projet.

C’est encore une démarche contextuelle. L’objectif n’est pas de réaliser un objet architectural mais de trouver une expression pérenne, loin des effets de modes, en lien avec le territoire dans lequel il s’implante. Ainsi, l’analyse et la visibilité du site dictent l’implantation, les orientations, la forme, la composition des façades, la couleur, la matérialité…

C’est encore une composition formelle pour faire oublier la trame. Car quoi de plus monotone que la répétitivité d’une trame ? L’architecture, c’est un peu d’audace, de poésie, d’élégance pour donner vie et faire vibrer la rigoureuse et implacable trame. De là sa capacité à transcender l’uniformité pour donner vie à des façades expressives. Qu’il s’agisse de bâtiments tertiaires, d’hôtels, de résidences pour étudiants, de logements, les projets de l’agence Hubert Godet se distinguent toujours par une écriture sûre qui affiche à la fois clarté structurelle et élégance.

C’est enfin une logique fonctionnelle dictée par une spatialité généreuse, un éclairage naturel, un traitement acoustique, un confort thermique soigneusement étudié. Conscient des enjeux liés à la durée, le système constructif prend en compte les notions de modularité et de réversibilité, gages de plus-value

C’est toujours une capacité à personnaliser chaque bâtiment. Ainsi identifiable, ce dernier devient une vitrine symbolique de l’occupant et un outil de marketing :

Alstom Transport à Saint-Ouen, Brézillon à Compiègne, Générali à Montreuil, Akka Technologies à Toulouse, BOUYGUES ENERGIES et SERVIVES (anciennement ETDE) à Montigny-le-Bretonneux, Veolia à Lyon, LCL à Villejuif, Hermès à Paris, l’Ecole Nationale Supérieure des Techniques Avancées sur le site de l’Ecole Polytechnique à Palaiseau, Bose à Saint-Germain-en Laye, le centre ville de BEZONS, …

Delphine Desveaux
Journaliste